dirigeant demain

Le management, ce beau métier...

Depuis 20 ans j'accompagne des dirigeants ou des équipes de direction, dans leur rôle de management. Ce blog est une invitation à l'échange d'expériences, d'idées, de pratiques autour d'un domaine en pleine évolution.


Fanchic Babron

15 décembre 2016 0 Commentaire

Coup de gueule : les limites des modèles en management

Le modèle en management est une sorte de « concret mal placé » comme dirait Whitehead. Il traduit faussement et imparfaitement une réalité complexe. Il la réduit  et souvent la caricature. Le modèle en management, comme dans beaucoup d’autres disciplines, traduit simplement la représentation qui émane de celui qui l’a conçu. Souvent, au prétexte d’être concret et plus près des choses !

Ce qui compte en management, c’est l’expérience qu’on en fait.

Il ne s’agit pas de connaitre le management, ses méthodes, outils, comportements, il s’agit d’être manager, de le vivre, de l’intégrer, de l’incarner, d’être et d’agir en manager.

Fanchic BABRON

16 octobre 2016 0 Commentaire

La juste posture

La juste posture

La juste posture managériale est un concept qui me tient à cœur et que j’évoque fréquemment dans mes coachings. En quoi consiste-t-elle et sur quoi repose-t-elle ?

La juste posture tient compte du système managérial de la personne, c’est-à-dire de son environnement métier, des acteurs avec lesquels elle est en interaction, des enjeux auxquels elle est confrontée, de son actualité du moment, de la culture et des modes de fonctionnement de l’organisation à laquelle elle appartient. Cela signifie que le manager, pour adopter la juste posture, doit être conscient de ce système, en avoir identifié les différents éléments et la façon dont ils interagissent. Cela a pour conséquence qu’une juste posture est singulière : propre à un environnement managérial donné.

De la même manière, la juste posture est adaptée à l’instant. Cela suppose de la part du manager une pleine conscience de l’ici et maintenant, de ce qui joue pour lui, pour le système auquel il contribue, à cet instant. Pour cela, il doit avoir une conscience claire de son identité de manager, de son rôle. Cela suppose, lorsqu’on est confronté à une situation complexe, de prendre un temps de recul et de pleine conscience, de se recentrer sur son identité de manager, sur ce qui se joue, des enjeux essentiels du moment.

La démarche ne peut être fondée uniquement sur l’analyse, car souvent, les situations auxquelles le manager est confronté sont trop complexes, et le temps manque pour une analyse rationnelle exhaustive. Il faut aller vite, et donc pour cela suivre son intuition. Mais pas n’importe comment.

La « bonne intuition » est associée à la bonne distance vis-à-vis des émotions. L’exercice de pleine conscience doit intégrer cette mise à distance des émotions : il ne s’agit pas de les nier, mais de les observer en les maintenant à la bonne place. La bonne intuition permet de trouver la juste posture si on garde sa lucidité et sa clairvoyance vis-à-vis des situations, des personnes, des enjeux. L’approche doit être à la fois globale, et en même temps tenir compte des détails essentiels.

Lors d’un coaching, alors que la personne vient de décrire une situation délicate à laquelle elle est confrontée, je pose souvent la question : « Compte tenu de ce à quoi vous êtes confronté là, maintenant, quelle est la bonne attitude, comment l’adopter, de quoi avez-vous besoin pour cela ? ». Ce questionnement en apparence simple amène la personne coachée à prendre conscience de ses propres besoins, de ses limites et de ses fragilités. Cela est important car la juste posture ne peut être trouvée sans cela, sans cette conscience de soi et de ses besoins et limites.

De la même manière, la juste posture nécessite d’avoir conscience et d’accepter de ne pas tout voir et comprendre : il convient donc d’avoir une idée claire de ses propres croyances et des grilles de lecture de la réalité que l’on adopte.

La juste posture est l’apanage des managers ancrés, ayant développé une forte connaissance d’eux-mêmes, capables d’assertivité. La juste posture est une posture alignée, relâchée, non rigide, ouverte au monde, à l’autre et à soi. Elle nécessite, plutôt que d’être obnubilé par les bruits du monde, d’être à l’écoute de ce qui monte en soi.

Fanchic BABRON

Mots-clefs :, ,
12345...32

International Logistics Net... |
e-clim-pas-cher |
Actusrtsenlive |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Kategreen
| Brucedon
| Jetv